Navigation – Plan du site
Analyses d'ouvrages

Terre de pêcheries

Marie-Yvane Daire
p. 323
Référence(s) :

Billard C. (dir.), 2012 – Terre de pêcheries. 4 000 ans d’archéologie et d’histoire sur le littoral de la Manche, Bayeux, éd. OREP/Centre régional de Culture ethnologique et technique de Basse-Normandie (CRéCET), coll. « Les Carnets d’ici – Patrimoine ethnologique et technique de Normandie », 128 p. (ISBN : 978-2-8151-0129-5)

Texte intégral

1Cet ouvrage coordonné par Cyrille Billard constitue l’élégante publication qui accompagne l’exposition « Terre de pêcheries. 4 000 ans d’archéologie et d’histoire sur le littoral de la Manche ». Plus qu’un simple catalogue, cet ouvrage illustré avec finesse est une véritable invitation à (re-)découvrir un patrimoine ancestral, encore trop souvent méconnu, celui des pièges et barrages de pêcheries des côtes de la Manche, principalement celles du département du même nom. Conciliant démarche historique et archéologique, témoignages d’exploitants et approches interdisciplinaires, l’ouvrage démontre tout le caractère emblématique de ces éléments du patrimoine culturel littoral.

2La remarquable qualité du contenu et de la forme donne à regretter que l’ouvrage ne fasse « que » 128 pages… Le lecteur, ainsi « ferré », aurait volontiers poursuivi la ballade sur quelques dizaines (centaines) de pages supplémentaires.

3Après une introduction comportant une définition du principe d’une pêcherie, puis un panorama technique des pêcheries actuelles dans le monde, le volume est structuré en deux parties. La première section, dédiée à l’« Archéologie et histoire des pêcheries » retrace rapidement l’histoire de la recherche archéologique sur les pêcheries, en Europe et dans l’Ouest de la France, et plus précisément en Normandie ; le lecteur y découvre l’envergure des pêcheries préhistoriques, les rythmes de leur construction et de leur exploitation (Champeaux, Saint-Jean-le-Thomas), mais aussi l’histoire des installations médiévales (Champeaux à nouveau, Saint-Lô-d’Ourville, Saint-Pair-sur-Mer), ou encore les débuts de la législation et leurs effets sur les pêcheries fixes postmédiévales (xvie-xviiie siècle). En guise de transition, un panorama dédié à l’époque contemporaine montre que le nombre des pêcheries n’a pas diminué…

4La seconde partie du volume apporte l’éclairage des témoignages de l’époque contemporaine, à travers les noms des pêcheries, l’observation des techniques traditionnelles de pêche dans le golfe normano-breton, des données qualitatives et quantitatives sur les poissons piégés, des portraits de pêcheurs et de pêcheries… dont l’avenir est à la fois pluriel et précaire.

5Les auteurs terminent ainsi le résumé de la quatrième de couverture : « Cette plongée dans une aventure humaine et technique de plus de quatre mille ans est une invitation à fouler les imposantes grèves des côtes de la Manche et à y porter un regard nouveau ». Tout est là !

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marie-Yvane Daire, « Terre de pêcheries », Revue archéologique de l'Ouest [En ligne], 30 | 2013, mis en ligne le 25 décembre 2013, consulté le 20 septembre 2017. URL : http://rao.revues.org/2241

Haut de page

Auteur

Marie-Yvane Daire

CNRS, UMR 6566 « CReAAH », Rennes

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Tous droits réservés

Haut de page