Navigation – Plan du site
Comptes rendus

Salz-Reich. 7000 Jahre Hallstatt

Marie-Yvane Daire
p. 314
Référence(s) :

Vienne, éditions du Musée d’Histoire naturelle, 240 p. (ISBN 978-3-902421-26-5; 25 €).

Texte intégral

1Cet ouvrage collectif en langue allemande est édité par le Musée d’Histoire naturelle de Vienne où se trouve actuellement conservée l’impressionnante collection archéologique issue du site de Hallstatt en Autriche.

2Ce site éponyme, qui a donné son nom à la période du 1er Âge du Fer mais qui aurait aussi bien pu lui valoir le titre de « Âge du Sel », est l’un des complexes archéologique majeurs de la protohistoire européenne. Depuis 7 000 ans, le destin des hommes de cette région est définitivement lié à cette ressource de l’or blanc et à l’exploitation du sel gemme qui sommeille au cœur du massif du Salzkammergut dans les Préalpes autrichiennes. La petite ville de Hallstatt et la région Dachstein/Salzkammergut ont d’ailleurs été inscrites au titre du Patrimoine mondial culturel et naturel de l’Unesco en 1997.

3Enchaînant une quinzaine de notices d’inégales longueurs et de portée scientifique variable, l’organisation générale du propos échappe au premier abord et évoque davantage un catalogue d’exposition qu’un ouvrage de synthèse. L’ouvrage dresse le tableau des formes d’exploitation des mines de sel à travers la dynamique de formation des gisements et les procédés techniques d’extraction successivement mis en œuvre, depuis l’Âge du Bronze jusqu’à l’époque moderne. L’organisation du travail au sein des divers puits et galeries de mines et leurs aménagements internes en bois sont notamment analysés en détail pour la fin de la Préhistoire. La vie des mineurs protohistoriques, la culture matérielle et les outillages sont bien entendus illustrés à partir des vestiges archéologiques remarquablement conservés dans les galeries de mines : outillage en bois, métal, pierre (pics de mineurs, masses, flambeaux…), vêtements et tenues de travail en cuir ou en tissus (hottes de mineurs, gants, casque, chaussures, etc.), vaisselle de bois, céramiques… L’un des chapitres revient également sur la remarquable collection d’objets archéologiques importés de diverses régions d’Europe et issue de la nécropole de l’Âge du Fer.

4L’une des qualités de l’ouvrage est de décliner les diverses thématiques en synthétisant les données récentes et celles des fouilles anciennes, dont les travaux pionniers de Georg Ramsauer qui, à partir de 1846 et pendant 17 ans, explora 980 tombes d’où il exhuma plus de 19 000 objets (dont la plupart des objets de prestige circulant à l’époque en Europe).

5L’une des caractéristiques du site étant l’incroyable collection d’objets et macro-restes organiques, la présentation des données les plus récentes fait intervenir divers champs disciplinaires et approches complémentaires, de l’archéobotanique à la dendrologie et l’archéologie expérimentale en passant par la parasitologie, les analyses de textiles et l’archéozoologie, qui offrent des résultats parfois spectaculaires et sont autant d’occasion pour exposer, de manière très pédagogique, tout un panel de méthodes de travail.

6Une autre qualité de l’ouvrage est l’abondance et la qualité des illustrations, avec plus de 600 documents en couleurs au total, dont une large partie relève d’une documentation inédite.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marie-Yvane Daire, « Salz-Reich. 7000 Jahre Hallstatt », Revue archéologique de l'Ouest [En ligne], 26 | 2009, mis en ligne le 31 décembre 2011, consulté le 26 avril 2017. URL : http://rao.revues.org/946

Haut de page

Auteur

Marie-Yvane Daire

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Tous droits réservés

Haut de page